Des budgets participatifs dans les opérations d’aménagement ? Étude des conditions d’opportunité et de faisabilité

Pour le compte de la SPL La Fabrique de Bordeaux Métropole, cette étude dirigée vers une expérimentation à l’échelle 1, assume une forte visée pragmatique et pré-opérationnelle. Elle vise à aboutir, via le truchement de références et de ressources, à l’établissement d’hypothèses de travail pour tester, sur le réel, la mise en œuvre d’espaces participatifs et délibératifs pour les non-professionnels dans les processus d’aménagement.

Depuis décembre 2020

Depuis une dizaine d’années, les budgets participatifs se sont introduits dans le quotidien de nos villes et de leur rythme politique. Plus ou moins numériques, plus ou moins accessoires, plus ou moins engageants, ils recouvrent un paysage de dispositifs assez hétéroclites allant d’un ripolinage à peine voilé à d’importants bouleversements démocratiques.

Néanmoins, même dans le plus vertueux des cas, ces processus rejouant la scène démocratique semblent à peine effleurer les espaces de production de l’urbain. Ces derniers, projets de territoire et autres opérations d’aménagement, suivent leur cours et n’intègrent que de manière extrêmement légère quelques doses de délibération citoyenne.

Comment, dès lors, introduire des espaces délibératifs partagés dans les opérations d’aménagement ? A quelles conditions ?

Cette étude étudie un certains nombres d’expériences existantes et propose un ou plusieurs chemins potentiels pour tester des manières d’intégrer des groupes profanes décideurs ou, au moins, co-décideurs, dans un processus d’aménagement urbain.